Results 1 to 4 of 4
  1. #1

    Puis-je mettre une photo de Staline ?

    Je me pose souvent l question mais j'ai peur de me faire bannir, alors, la mettre une photo de Staline est il interdit ?

  2. #2

  3. #3
    Ça alors, Staline interdit ? Étrange, car il n'est ni nazi ni fasciste, et vu le nombre astronomique de parties auxquelles j'ai joué avec des participants russes mettant une photo de Staline (après une "révolution" bien souvent), je suis surpris d'apprendre que c'est interdit.

  4. #4
    Les Grandes Purges permettent également à Staline d'éliminer radicalement tous les éléments socialement suspects et tous les mécontents suscités par sa politique. Alors que les tensions diplomatiques s'accumulent en Europe depuis l'avènement d'Adolf Hitler, et que le déclenchement de la guerre d'Espagne en juillet 1936 fait craindre l'irruption d'un nouveau conflit général, Staline entend éliminer tout ce qui pourrait constituer une « cinquième colonne » de l'ennemi en cas d'invasion.

    Les procès de Moscou donnent le signal du début de purges massives. La phase la plus violente se déroule de fin 1936 à 1938, et coïncide avec la Iejovschina. Durant ces deux années, la répression fait plus de deux millions de victimes, dont 725 000 exécutions19. L'ordre opérationnel no 00447 du 31 juillet 1937, qui ordonne de réprimer les « éléments antisoviétiques et socialement dangereux », marque le début des purges à grande échelle. Iejov y ordonne à la police secrète de fusiller un quota minimal de 75 950 personnes et d'en envoyer 193 000 au Goulag20,19.

    Près d'un million de personnes sont exécutées par des pelotons et bien plus sont envoyées dans des prisons ou des camps du Goulag : beaucoup n'y survivent pas. Les estimations du nombre de victimes varient beaucoup21,22. Pour Robert Conquest, la Grande Terreur aurait entraîné au moins six millions d'arrestations, trois millions d'exécutions et deux millions de morts dans les camps du Goulag. Des chiffres que les historiens révisionnistes estiment surévalués21 ; ce à partir des archives soviétiques à la disposition des chercheurs depuis 1989. Cette année-ci le responsable du KGB affirma que pendant ces années de Grandes Purges, il n'y eut pas plus d'un million d'arrestations23. Le tableau des exécutions ramène le nombre des condamnations à mort pour ces années-là à 681 692 dans un ensemble d'environ 800 000 (799 455 exactement) entre 1921 et 195324. Cependant en 1993, Nicolas Werth, coauteur en 1997 du Livre noir du communisme, avait publié une estimation encore inférieure : « peut-être un demi-million d'exécutions » sur un total de 642 980 entre 1921 et 195425


Thread Information

Users Browsing this Thread

There are currently 1 users browsing this thread. (0 members and 1 guests)

     

Bookmarks

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •